Le projet artistique

Poétique troublant, fantastique ou fantaisiste, friches théâtre urbain déambule sur les terres citadines.
Les rues, les places publiques, les terrains vagues et les lieux insolites de la ville se métamorphosent en scènes ouvertes et hybrides.
Le passant s’étonne, regarde, écoute, suit ou passe. Friches théâtre urbain s’amuse de l’environnement et joue à créer des images en rupture avec le quotidien.
Chaque nouvelle création se transforme en une quête de formes théâtrales encore inexplorées. Le travail visuel et chorégraphique est en perpétuelle évolution.

Aujourd'hui, la compagnie se concentre sur des œuvres multiformes, éphémères et en interaction avec un espace d’implantation. L'équipe mène des projets de longue durée, projets de "grand voisinage" basés sur la pratique simple mais délicate de rencontres, d'échanges, de discussions, et enfin d'un partage de création artistique.

Ses projets sont conçus tels des outils d'évolution ou d'utilité sociale. En s'appuyant sur les personnes, leurs histoires personnelles, la puissance émotionnelle de leur vécu, en écoutant et en donnant validité à ces expériences par une reformulation artistique elle remet systématiquement l'oeuvre au service de la communauté et de ses enjeux actuels. L'artistique et le relationnel ont tous deux la même importance, ils s'enrichissent mutuellement.

Ces projets relationnels incarnent et reformulent des enjeux urbains, sociaux et politiques. Ce sont des projets artistiques intimement liés à un territoire. Les œuvres créées servent à renforcer la sensation d'appartenance à une communauté locale.

L' Histoire

Pascal Laurent, acteur et fondateur de la compagnie s’est placé à l’avant scène de l’utilisation des échasses comme outil d’expression dramatique avec ses solos Celestin l’échassier et Melgut. Il accumule les expériences carnavalesques, les manches de rue et le travail de cirque.
Sarah Harper, metteur en scène venue de Londres, exprime son intérêt pour de nouveaux espaces, de nouvelles formes d’écriture, mêlant au jeu d’acteur les arts plastiques et la force expressive du mouvement.
De leur rencontre au sein de l’Ecole Jacques Lecoq naît la compagnie friches théâtre urbain qui tient son originalité de l’alliance de leurs expériences et de leurs qualités artistiques. Une série d’oeuvres naît de leur collaboration où les textes et mythes classiques se trouvent interprétés à travers une palette de théâtre de rue et de cirque, de formes hautement colorées, rendant ces textes accessibles, inattendus, spectaculaires et populaires. La création de Mephistomania en 1992 marque le début des tournées qui ont emmené la compagnie dans les plus grands festivals internationaux, des Amériques à l’Australie.

Par ailleurs, friches théâtre urbain développe activement l’enseignement de son approche chorégraphique, théâtrale et acrobatique.
En 2000 la compagnie s’installe dans une ancienne usine de céramique du 17ème arrondissement de Paris. De l’acharnement, d’importants travaux, le soutien de la DRAC Ile-de-France et de la Mairie de Paris leur permettent d’y ouvrir l’Avant Rue : un espace de création pour les arts de la rue, le nouveau cirque et toutes les formes d’art hybrides et pluridisciplinaires.

L'Avant Rue : un espace dédié au spectacle vivant a disparu

À cause de l'insuffisance des subventions de fonctionnement des institutions publiques, l'Avant Rue a dû cesser d'offrir gratuitement* des résidences de création aux artistes.
* mise à disposition pour 10€ par jour